Développement durable

Créée en 1928, la Compagnie Industrielle des Lubrifiants d’Aulnoye (CILA) a toujours été à l’avant-garde des innovations. Depuis une trentaine d’années, elle permet aux industriels de privilégier “l’économie circulaire” grâce à la collecte et à la régénération de leurs huiles usagées.

Spécialiste reconnu pour la collecte et la valorisation des huiles usagées, CILA a mis au point différents procédés permettant de régénérer les huiles industrielles dites “claires”, en opposition aux huiles noires qui ne sont pas valorisées par notre unité de production. “Sur les 2 850 tonnes de capacité de traitement de déchets, 98% sont valorisées sous la forme d’huile de base pour l’industrie tandis que les produits résiduaires sont dirigés vers des filières de traitement agréé”, explique Vincent Dereux, président de CILA. Une fois valorisées, les huiles débutent une seconde vie. Le procédé de régénération des huiles permet à nos clients d’utiliser une huile industrielle ayant retrouvé ses qualités originelles, tout en réalisant une économie financière et en préservant les ressources naturelles.

Un site exemplaire en matière d’économie circulaire

Economie circulaire et recyclageEntreprise ICPE (installation classée pour la protection de l’environnement), CILA contribue également au développement durable par la recherche et la formulation de lubrifiants biodégradables (huiles de coupe…).

Deux brevets ont déjà été déposés par l’entreprise. Soumise à des normes réglementaires strictes, elle souhaite à présent se doter d’un laboratoire de pointe qui lui permettra de développer des solutions toujours plus innovantes. « Nous souhaitons construire un site exemplaire en matière d’économie circulaire et de valorisation des lubrifiants usagés ».